Etude Quantum Computing 2019

En 2019, la France est le deuxième pays européen en nombre de startups du quantique. C’est ce que révèle l’étude « L’informatique quantique : prêts pour le grand saut ? », réalisée par France digitale et le cabinet Wavestone.
De toutes les vagues technologiques, l’informatique quantique pourrait bien se révéler la plus puissante. Cette technologie de rupture reste à ce jour méconnue, concentrée dans les mains de quelques “Big Tech” alors même que ses potentialités d’application paraissent massives.
Il est temps que les forces vives de l’écosystème numérique s’en saisissent. Puisse cette étude apporter une première pierre à la construction d’un édifice commun. L’étude sera présentée lors de la quatrième édition de la France Is AI conférence, Le plus gros événement IA de France.

Auteurs : Agathe RABAYROL, Policy Analyst, – Marianne TORDEUX, Directrice des Affaires publiques et européennes.
Auteurs Wavestone : Florian CARRIERE, Senior Manager – Robin GAYRARD, Manager

Ils en parlent

Challenges

Les Echos

L’Usine Nouvelle

La Tribune

Silicon

ITforBusiness

Le rapport arrive au moment opportun, compte tenu de l’évolution constante de la technologie quantique en France. Il ouvre la voie au rapprochement de toutes les principales parties prenantes, des industriels aux laboratoires universitaires, afin de créer un écosystème cohésif assurant le leadership français dans la course quantique mondiale.

Elham Kashefi, CNRS & VeriQloud cofounder

Nos convictions sur le quantique : Cette vague technologique a le potentiel de briser trois totems : la barrière entre sciences du vivant et du digital ; la notion-même de cybersécurité ; le droit de la concurrence tel que nous le connaissons. Seule une poignée de géants technologiques a aujourd’hui les moyens humains et financiers pour développer des capacités et en tirer des applications commerciales. Avec une vingtaine de startups pionnières de l’informatique quantique, des centres de recherche d’excellence et des grands groupes industriels comme Airbus, Thalès et Atos, qui investissent dans les applications de cette technologie, la France peut être un moteur de cette stratégie. Pour cela, des investissements importants, publics et privés, doivent être mobilisés dans le cadre du prochain budget européen pour permettre l’éclosion de startups quantiques. L’informatique quantique est un sujet trop important pour être laissé aux seuls ingénieurs. Il est temps que les forces vives de l’écosystème numérique français et européen s’en saisissent.

Nicolas Brien, CEO France Digitale

Tribune issue de l’article L’informatique quantique : la véritable rupture technologique ? publiée sur La Tribune le 31/20/2019.