Awwwards
  • Let's begin : Montpellier

    Étape #1 de la consultation France Digitale - 6 avril 2016

Première rencontre avec les entrepreneurs français, et c’est à Montpellier que ça s’est déroulé le 6 avril 2016 ! Les entrepreneurs du numérique ont répondu à l’appel, la matinée fut consacrée aux échanges et aux propositions pour développer encore davantage l’écosystème numérique français. 

Avec la participation de :

——–

 

Les startuppers du numérique, divisés en deux groupes, ont échangé sur différents thèmes, thèmes qui furent des étapes importantes dans leur développement. Un retour sur expérience, mais aussi, et surtout, une véritable énergie déployée pour trouver des solutions et émettre des propositions !

DÉMARRER ET SE LANCER DANS L’AVENTURE STARTUP !

 

Démarrer son entreprise en France, et se lancer dans l’aventure Startup est de l’avis des entrepreneurs une étape aisée, néanmoins la faiblesse de la France se situe au niveau de sa culture entrepreneuriale. Les entrepreneurs se sont heurtés au manque de connaissance de cet esprit lors de leur démarrage.

Peu développée, cette culture s’apprend dès le plus jeune âge à l’école, en famille, et pendant toute la scolarité. Favoriser le travail collectif à l’école, ou encore faire participer les jeunes à des projets de groupes seraient des solutions simples à mettre en place et favorables au développement de l’esprit entrepreneurial en France.

———

CONSTRUIRE SON ÉQUIPE

 

Une startup, c’est avant tout une équipe ! Il faut la construire, la renforcer et la développer. Et cela passe par le recrutement des jeunes, en ce sens l’alternance est un dispositif essentiel et nécessaire. Néanmoins, pour les petites structures, ce dispositif est à réformer tel qu’il existe actuellement. La formation, par le biais de l’alternance, représente encore un coût trop élevé, ce qui a pour effet pervers d’orienter les jeunes vers de grandes structures, où les responsabilités et les possibilités d’évolution sont moindres.

 
FINANCEMENT

 

Une startup pour créer de la valeur et continuer son développement nécessite un accompagnement financier, public ou privé. Il existe de nombreuses subventions, prêts pour les startups néanmoins les demandes sont longues pour accéder à ces aides. C’est souvent du temps perdu à remplir des dossiers, au détriment du “go to market”. Les montants s’avèrent trop dispersés, lorsqu’on compare avec les pays anglo-saxons.

Les banques ont également un rôle de financement auprès des startups, il existe des dispositifs permettant aux épargnants français d’investir dans les startups, il semble nécessaire de communiquer davantage sur les dispositifs tels que le Fonds d’investissement de proximité (FIP), ou le Fonds commun de placement dans l’innovation (FCPI), afin d’encourager l’investissement des Français dans l’économie réelle !  ———

CHERCHER SES CLIENTS

 

La relation entre grands groupes et startups est une relation complexe, et encore naissante, néanmoins cette relation tend à se formaliser. Ces deux univers ont besoin de se parler et de s’apprivoiser, comme en témoigne la volonté des entrepreneurs de Montpellier de favoriser les rencontres, et la mise en relation.

Le développement à l’international est une étape clé dans l’aventure startup. Les dispositifs existants sont des outils précieux pour les entrepreneurs du numérique (volontariat international en entreprise, le groupe COFACE), sur lesquels la communication devrait être développée.

———

———

À Montpellier, les start-up veulent changer le regard sur l’entreprise

Le Figaro, 18/05/2016

———
——— 
Les recommandations des entrepreneurs de Montpellier 
  • Développer l’esprit entrepreneurial au sein de l’Éducation Nationale
  • Repenser le dispositif d’alternance pour les petites et moyennes entreprises
  • Créer un guichet unique pour les financements
  • Communiquer sur les dispositifs permettant aux épargnants de financer des startups

Consultation à Rennes Consultation à Grenoble Consultation à Aix-en-Provence

Consultation à Lille Consultation à Londres Consultation à New-York

Consultation à San Francisco

———

Retour en images sur la consultation à Montpellier