Digital Markets Act

Position de France Digitale ⤵️

Plus de 10 000 plateformes en ligne opèrent au sein de l’économie numérique européenne, la plupart étant des PME et startups. Nombreuses sont les entreprises propulsées grâce à aux outils numériques et effets de réseaux des Big Tech. 

Mais le prix à payer est de plus en plus décrié. Les témoignages anonymes recueillis par France Digitale pointent du doigt les stratégies d’enfermement auxquelles les entrepreneurs peuvent être confrontés, telles que la commission de 30 % perçue par Apple sur tous les flux financiers dans l’Apple Store.

C’est pourquoi France Digitale se félicite du Digital Markets Act (DMA), un texte proposé par la Commission européenne qui  met fin aux comportements monopolistiques de plateformes systémiques (“gatekeepers”) et pose des conditions de relations commerciales plus équitables entre startups et géants du numérique

Mais l’Union européenne pourrait être plus ambitieuse. Afin de renforcer le DMA et créer un véritable marché unique du numérique, France Digitale met en avant 3 recommandations :

  1. Permettre aux startups de se faire entendre sans crainte de représailles de la part des plateformes gatekeepers ;
  2. Limiter les interférences dans les communications entre les startups et leurs clients.
  3. Faire émerger des nouvelles solutions de paiement sur les app stores, pour éviter les commissions (exorbitantes) de 30% du prix d’achat.