IA et Data : 25 propositions pour une stratégie européenne !

La crise sans précédent du Covid-19 aura mis en lumière l’importance stratégique des technologies d’intelligence artificielle et du partage de la donnée entre acteurs. De nombreuses initiatives ont vu le jour pour apporter des solutions en un temps record grâce à des outils d’IA : recherche de traitement, le diagnostic à partir de radiographies aux rayons X des poumons, la prévision de l’épidémie… L’urgence de pouvoir recueillir et partager rapidement les données de recherche disponibles a encouragé la mise en place de coopérations inédites – notamment entre hôpitaux et startups, entre acteurs privés, ou avec les autorités publiques. Mais cette crise tire également la sonnette d’alarme sur le désarmement technologique européen face aux géants américains et chinois.

Tous les témoignages recueillis pour rédiger ces propositions arrivent à la même conclusion : assurer un juste soutien à l’innovation et au développement de l’IA, tout en réglementant les risques qu’elle génère relève d’un numéro d’équilibriste. Sur le plan des données, les startups seraient les premières bénéficiaires de meilleurs accès, partage et conditions d’utilisation de la data. L’enjeu est désormais clair : garantir la souveraineté européenne et permettre l’émergence de champions tech sur le continent.

C’est pourquoi France Digitale propose 25 recommandations pour soutenir et encadrer le développement de l’IA, et notamment de :

1. Construire un écosystème d’excellence… dans un contexte de crise

  • Accroître le financement des startups innovantes
  • Renforcer les partenariats entre les startups et les secteurs public et privé
  • Pallier la pénurie de talent dans l’IA avec un plan européen d’éducation au numérique

2. Faire émerger un écosystème de l’IA de confiance

  • Prévoir un dispositif d’expérimentation dans le domaine de l’IA
  • Préciser, en concertation avec les startups, les utilisations d’IA jugées à haut risque
  • Encourager une IA verte au service de la transition écologique

3. Vers une stratégie européenne en matière de données

  • Une meilleure gouvernance des données
  • Harmoniser et améliorer l’accès aux données
  • Encourager la libre concurrence et l’innovation dans le cloud en évitant les effets de lock in pour les startups

Les startups de l’IA et de la Data vont devoir tirer les leçons d’un monde où le financement s’est raréfié et où l’éthique des solutions qu’elles proposent sera scrutée. Il est donc essentiel pour les acteurs de l’IA de contribuer aux discussions initiées par la Commission européenne, afin de s’assurer que le cadre réglementaire à venir sera pertinent pour les startups, y compris pour des périodes aussi exceptionnelles que celle que nous traversons.