France Digitale élit son nouveau board et se met en ordre de bataille pour les présidentielles 2022

France Digitale a renouvelé ce lundi 14 juin une partie de son Board. Élus directement par les 1800 adhérents, ces nouvelles figures de la tech et de l’innovation françaises vont intervenir dans un contexte politique et économique particulièrement stratégique.

Bravo aux nouveaux membres élus

Collège Entrepreneur

  • Sarah-Diane Eck, Surprise.io
  • Clément Buyse, PeopleDoc
  • Benjamin Gaignault, Ornikar
  • Vincent Huguet, Malt
  • Alexandre Pachulski, Talentsoft

Collège Investisseur

  • Clara Audry, Caphorn Invest (Vice-présidente)
  • Jean-David Chamboredon, ISAI
  • Astrid Fockens, Impact Partners
  • Benoist Grossmann, IdInvest Partners (Co-président)
  • Fleur Pellerin, Korelya Capital

Le nouveau Board aura notamment pour mission de représenter et défendre l’intérêt des entrepreneurs lors des débats autour des présidentielles. L’innovation, l’entrepreneuriat, l’emploi ou la souveraineté sont des enjeux majeurs pour l’avenir du pays, et l’association compte bien défendre la tech tricolore auprès de tous les candidats.

 

Présidentielles 2022 : Mise en ligne d’une plateforme de concertation

Nous lançons une plateforme de concertation en ligne permettant aux startups de remonter des recommandations impactantes pour l’avenir de la Tech.  Ces travaux alimenteront la plus large action collective de l’association, qui débutera par la publication d’un manifeste lors de la 9ème édition du France Digitale Day le 22 septembre prochain.

 

Un #FDDAY porté autour des VALEURS

Cette année le thème du #FDDAY portera autour des VALEURS (“Values”). Par sa double signification, désignant à la fois la valorisation économique des startups et les valeurs éthiques, France Digitale défend une singularité européenne différenciante vis-à-vis des concurrents internationaux.

Les mois à venir seront marqués par une reprise prononcée de l’économie et de l’investissement. La Tech va encore grandement contribuer à créer de nouveaux emplois. Le rôle de France Digitale sera plus que jamais essentiel pour aider les startups à être entendues des pouvoirs publics, à recruter des talents rares, à se rapprocher des grands groupes et à lever des fonds. Toutes ces actions seront consolidées ces prochains mois.
Frédéric Mazzella (BlaBlaCar), co-président de France Digitale
En 15 ans, beaucoup a été accompli pour promouvoir l’écosystème entrepreneurial en France. Maintenant les règles du jeu doivent être plus équitables pour tout le monde. Les pratiques commerciales des GAFA peuvent engendrer des distorsions de concurrence et France Digitale va continuer à dénoncer ces situations, notamment au niveau européen.
Benoist Grossmann (Eurazeo), co-président de France Digitale