Scale Up Europe – France Digitale

Julia Fenart (Head of European Affairs France Digitale) – Frédéric Mazzella (Co-président France Digitale)

France Digitale encourage une meilleure coordination européenne pour promouvoir l’innovation en Europe

Ce mardi 15 juin sera le lancement de Scale Up Europe, une initiative du gouvernement français en amont de la PFUE visant à promouvoir la croissance des startups à l’échelle du continent. Comment France Digitale accueille-t-elle cette initiative ?

La France est particulièrement bien placée pour mener la coordination européenne autour de la croissance de l’écosystème startup européen selon Frédéric Mazzella, Président et fondateur de BlaBlaCar et co-Président de France Digitale, 1ère organisation de startups en Europe. “Avec le succès du French Tech Visa pour attirer des talents étrangers en France, celui de l’initiative TIBI – qui promet de mobiliser près de 30 milliards d’euros d’ici 2025 autour du financement late-stage des startups, la France a démontré qu’elle a compris comment faire croître l’écosystème français. Il ne reste plus qu’à transposer ces réussites au niveau européen”. 

Benoist Grossmann, CEO d’Eurazeo Investment Manager et co-président de France Digitale, poursuit : “Nous avons récemment franchi le cap des 20 licornes nées en France, ces entreprises valorisées plus d’un milliard de dollars. Au sein de France Digitale, nous ne menons pas une “course à la licorne”, nous analysons plutôt les conséquences de ces nouvelles pépites sur la vitalité de notre économie et de nos territoires.”

En pratique, nous constatons qu’au 14 juin 2021, les 27.000 startups françaises – 52% situées hors de l’Ile de France – emploient près d’1 039 000 personnes en France. 86% de ces emplois sont en CDI. Chaque annonce de levée de fonds se traduit par de la création d’emploi en France, durable et non délocalisable. 

Benoist Grossmann précise ainsi que “Favoriser l’investissement dans les startups à l’échelle européenne, c’est se donner une chance inouïe de relancer l’économie européenne. A ce titre, Scale Up Europe a tout compris”. Nous avons un point d’alerte essentiel” conclut Frédéric Mazzella, “la commande publique européenne doit être l’une des priorités de la PFUE et de Scale Up Europe. L’autonomie stratégique de l’Europe repose sur l’utilisation de solutions technologiques européennes et cela doit s’accompagner d’un changement de mentalité. Les acheteurs doivent apprendre à faire confiance aux solutions made in EU. Pour cela, la France pourrait avoir l’ambition de porter un “Buy European Tech Act”, pour privilégier l’accès à la commande publique des entreprises technologiques européennes, comme cela existe aux Etats-Unis, en Israël ou en Corée du Sud. Nous continuerons à pousser une telle initiative.